Travailler sereinement et efficacement : comment l’aménagement de bureaux peut améliorer la santé mentale ?

5 octobre 2020

La conception d’un espace autour du bien-être mental est essentielle pour créer un environnement de travail sain et inspirant. 

Dans un contexte de retour au travail post-confinement, le rôle du bureau est de plus en plus questionné et notamment son impact sur le bien-être mental et physique des salariés.

Le stress, l’anxiété et la dépression ont augmenté parallèlement aux restrictions de confinement, et comme les personnes passent une grande partie de leur temps au travail, la conception physique des bureaux peut jouer un rôle important dans l’amélioration de leur santé mentale. 

De nombreuses études confirment que le bien-être mental des employés est crucial pour leur implication au travail. Des recherches menées par l’université de Warwick, par exemple, ont révélé une augmentation de 12 % de la productivité lorsque les gens sont heureux. Les entreprises qui investissent dans le bien-être de leurs employés en tirent des bénéfices immédiats. 

« La santé mentale au bureau est un sujet majeur dans la phase de conception d’un espace. Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de lieux de travail sains qui aident les employés à donner le meilleur d’eux-mêmes », déclare Niels Kramer, Creative Director EMEA chez Tétris Design and Build.

 

Les règles de la biophilie    

L’intégration d’éléments naturels dans l’aménagement du lieu de travail peut considérablement améliorer le bien-être mental des collaborateurs. Par exemple, il a été démontré que les plantes et les matériaux en bois réduisent le stress, tandis que la lumière du jour et la vue sur le grand air contribuent à réduire l’anxiété.              

Les effets positifs de la conception biophilique s’étendent également à d’autres aspects du lieu de travail. 

Les bureaux d’InteriorWorks à Amsterdam ont reçu la certification WELL qui atteste du bien-être des salariés en entreprise. Ces espaces comprennent des murs végétaux et une abondance de plantes pour assainir l’air et créer un climat intérieur sain. La conception biophilique, associée à un système énergétique zéro carbone et à une ventilation améliorée qui réduit la transmission des agents pathogènes dans l’air, est un moyen durable d’améliorer la qualité de l’air, et de stimuler la vigilance et les capacités cognitives des employés. 

Bureau d’Interiorwork à Amsterdam, Pays-Bas
Bureau d’Interiorwork à Amsterdam, Pays-Bas, Crédit photo : Rick Geenjaar

Les bureaux en open-space souvent associés à des perturbations sonores et à un stress élevé, sont remplacés par un aménagement alternant des espaces de travail et de réunion, des hauteurs de plancher et de plafond variables et des parcours multiples. Cela permet non seulement de réduire le bruit entre les zones de travail, mais aussi de créer des espaces variés qui encouragent la circulation dans les bureaux. 

« Un design qui imite les formes fluides et organiques de la nature crée un environnement intérieur qui aide les gens à se sentir à l’aise », explique Niels Kramer. 

 

Les bienfaits de la lumière

La lumière naturelle est vitale et les employés qui sont davantage exposés à la lumière du jour au bureau font état d’une meilleure qualité de vie, note Niels Kramer. Les bureaux de Lenovo à Milan sont conçus avec des postes de travail à proximité des fenêtres ainsi que des zones de concentration et de collaboration séparées par des panneaux acoustiques réduisant le stress lié au bruit. 

Bureaux Lenovo à Milan, Italie
Bureaux Lenovo à Milan, Italie

Lorsqu’il y a un manque de lumière naturelle dû à la structure extérieure du bâtiment ou dans les climats où les journées d’hiver sont courtes, il a été démontré qu’un éclairage circadien qui imite le cycle lumineux de la journée améliore l’humeur, la concentration et la qualité du sommeil. L’utilisation de cloisons transparentes permet également une meilleure pénétration de la lumière dans l’espace de travail.

 

Des habitudes de travail différentes…    

La conception d’espaces de travail adaptée à la diversité des styles et habitudes de travail des employés stimule également l’implication des équipes et améliore la qualité de vie au travail. 

Les bureaux de SAP à Johannesburg, par exemple, combinent des postes de travail individuels en open-space avec des zones de détente pour la concentration ou la collaboration, des zones de travail informelles et des salles de concentration fermées, ainsi que des patios, des balcons et un étang pour les réunions en plein air. 

Campus de SAP à Johannesburg, Afrique du Sud
Campus de SAP à Johannesburg, Afrique du Sud

Le mobilier est conçu pour permettre aux employés de trouver leur environnement de travail idéal : les bureaux sont réglables en hauteur, les sièges invitent à des réunions informelles (ou à distance), tandis que les cabines à dossier haut permettent de s’isoler pour se concentrer

« Concevoir pour différentes personnalités signifie que chaque employé peut trouver un espace dans lequel il aime vraiment travailler », note Niels Kramer. « Un bureau où l’on a l’impression de pouvoir être soi-même a des effets positifs sur le bien-être mental ». 

 

Rassurer les équipes et leur permettre de se ressourcer

Les zones où les employés peuvent prendre un temps de pause peuvent aider à gérer l’anxiété liée au retour au bureau. 

Dans les bureaux de RS Components à Milan, les zones de détente et de jeu visent à réduire le stress et à favoriser les échanges informels entre collègues. 

RS Components à Milan, Italie
RS Components à Milan, Italie

Les espaces destinés à des activités permettant de se ressourcer, comme la pleine conscience ou les pratiques multi-confessionnelles, offrent également des avantages similaires en termes de réduction de la pression sanguine, de diminution du stress et des symptômes dépressifs

Alors que les entreprises s’efforcent de créer des zones de travail à faible densité et mettre en place des règles claires pour la distanciation sociale, il est tout aussi important que ces mesures soient conçues de manière réfléchie pour atténuer les inquiétudes. 

La signalétique destinée à guider les employés dans l’utilisation de l’espace peut être personnalisée avec une iconographie conviviale et inspirée des codes couleur de l’entreprise. Parallèlement, pour respecter la distance sociale entre les bureaux, des murs végétaux peuvent servir à créer des séparations sûres et apaisantes.  

L’utilisation de matériaux antibactériens pour les comptoirs et le mobilier contribue à rassurer, tandis que les cuisines et les sanitaires peuvent être équipés de dispositifs à toucher minimal, tels que des robinets automatiques. 

 

Faire vivre la communauté     

La réorganisation du lieu de travail doit donner la priorité aux moments d’échange. Remédier au sentiment d’isolement lié à un manque de contact prolongé et à l’augmentation prévue à long terme du télétravail est essentiel. Le bureau doit se muer en un espace vital pour le partage des idées et un haut lieu de la culture d’entreprise en favorisant le petites réunions informelles comme la tenue de plénières dans le respect des distances sociales. 

« Nous voulons nous recentrer sur les aspects collaboratifs du bureau afin de nourrir l’expérience humaine et l’identité de l’entreprise », explique Niels Kramer. « Nous avons tous besoin de sentir que nous appartenons à un groupe et le bureau est un espace essentiel qui permet aux gens de se sentir membres d’une communauté ».