Pourquoi un lieu de travail durable et écologique est un facteur de bien-être

27 août 2019

 

Pour les entreprises soucieuses de l’environnement, l’aménagement est une composante fondamentale d’un bureau plus écologique.

Dans les bureaux de Los Angeles du cabinet d’architecture Cuningham Group, la lumière naturelle pénètre par quatre lucarnes et des murs de verre toute hauteur, tandis que des bouches d’aération discrètes gèrent le flux d’air frais. Les bureaux individuels sont installés dans des containers maritimes recyclés, organisés autour d’un jardin intérieur qui filtre l’air et agrémente l’espace de travail d’une verdure positive pour le moral des employés.

« Le développement durable dans les bureaux a progressé à pas de géant au cours des cinq ou dix dernières années. Les designs susceptibles d’améliorer les performances environnementales d’une entreprise figurent en tête de liste des souhaits de tous les clients », déclare Stuart Finnie, Responsable du design chez Tétris.

 

Pour une entreprise respectueuse de l’environnement – et des employés

Les pratiques écologiques les plus répandues comprennent la sélection de lampes et d’équipements de bureau à faible consommation d’énergie, ainsi que de revêtements de sol et de murs provenant de sources durables, comme le bois de récupération ou les matériaux de construction recyclés.

La pollution de l’air intérieur étant une préoccupation croissante, le design d’intérieur écologique est également de plus en plus axé sur l’amélioration de la qualité de l’air sur le lieu de travail, par exemple avec des meubles écologiques qui n’émettent pas de composés organiques volatils (COV) polluants, et des jardins intérieurs ou des murs végétaux qui peuvent assainir l’air.

« Un lieu de travail durable est tout autant une question d’expérience pour l’utilisateur que de respect de l’environnement, et le design d’intérieur écologiques présente d’énormes avantages pour le bien-être des employés », explique Stuart Finnie.

De plus en plus d’entreprises se rendent compte que les deux vont de pair. Au Canada, Manitoba Hydro Place dispose de deux atriums – l’un de trois étages, l’autre de six étages – qui font office de système de ventilation passif, réduisant ainsi au minimum le besoin de climatisation. Les hauts plafonds augmentent la lumière naturelle du jour et stimulent la créativité des employés – tout en réduisant les besoins en éclairage – tandis qu’un jardin orienté vers le sud maximise la lumière du soleil en hiver et ses bienfaits pour la santé mentale.

« Les principes de base sont de fournir un accès à la lumière du jour et une ventilation naturelle partout où c’est possible », explique Stuart Finnie.

Il a été démontré que la lumière et la ventilation naturelles améliorent la santé et le bien-être des employés, ainsi que leurs performances. Lorsque les employés ne peuvent pas travailler à côté d’une fenêtre, des caractéristiques de conception telles que l’éclairage circadien qui imite la lumière du soleil peuvent offrir des avantages similaires. « Les designs qui donnent l’impression d’être en extérieur, telles que des bandes sonores ambiantes ou l’imagerie numérique du plafond à ciel ouvert, ont aussi des avantages pour la productivité et le bien-être », note Stuart Finnie.

 

La technologie au service du développement durable

L’impact d’un design d’intérieur plus écologique est peut-être plus visible lorsqu’elle est associée au smart building.

« La technologie peut impacter considérablement le design d’intérieur pour trouver des gains d’efficacité et améliorer l’expérience de travail pour ses utilisateurs », explique Stuart Finnie.

Dans l’immeuble The Edge Amsterdam, bureau pionnier de Deloitte en matière de développement durable, 30 000 capteurs mesurent l’occupation, l’éclairage, l’humidité et la température. Ils éteignent automatiquement les lumières lorsqu’une pièce est vide et personnalisent le lieu de travail en fonction des besoins et préférences individuels des employés. Le campus de Microsoft à Redmond dispose d’un système Smart Building qui analyse 50 000 équipements pour optimiser l’utilisation de l’énergie. Des capteurs détectent la capacité globale du campus afin de diriger le flux de personnes de manière à ce que les ressources inutiles puissent être éteintes, ce qui améliore l’efficacité énergétique.

Pour les entreprises, l’écologisation des bureaux ne présente pas seulement des avantages mesurables en termes de productivité des employés et de rentabilité de la consommation d’énergie. « Un espace de travail conçu de manière durable est un moyen d’attirer et de retenir les meilleurs talents. Il envoie le message que l’entreprise se soucie de ses employés en tant que personnes, et non pas seulement en tant que travailleurs », déclare Stuart Finnie. En effet, les recherches montrent que les personnes travaillant dans des bureaux avec un éclairage naturel bénéficient d’une meilleure qualité de sommeil et sont plus actives que celles qui passent leurs journées dans des pièces plus sombres.

Certaines entreprises pensent même au-delà des personnes, à des caractéristiques du lieu de travail qui protègent la faune locale. PriceWaterhouseCooper a réaménagé son siège londonien pour obtenir la meilleure note au monde en matière de durabilité, en conservant plus de 13 000 mètres carrés de toiture pour que les espèces d’oiseaux menacées et protégées puissent s’y nourrir et y nicher. De son côté, le bureau de Geelen Counterflow à Amsterdam dispose d’un jardin avec des sites de nidification pour les oiseaux, les insectes, les chauves-souris et les amphibiens.

« Aujourd’hui, la population est plus que jamais sensibilisée aux questions d’environnement et de bien-être. Les entreprises en sont de plus en plus conscientes et nous voyons maintenant le Design d’intérieur durable ouvrir la voie à une conception respectueuse de l’environnement en général », explique Stuart Finnie. « À mesure que les technologies intelligentes se généralisent, la manière dont les lieux de travail sont conçus et exploités ne fera que devenir plus écologique ».