Comment les matériaux naturels s’enracinent sur le lieu de travail

22 avril 2020

Des murs d’habitation aux sols en pierre, les matériaux naturels sont de plus en plus utilisés sur le lieu de travail. 

De plus en plus d’entreprises cherchent à apporter des touches de nature sur le lieu de travail, non seulement par l’installation de plantes dans les zones de circulation mais aussi en intégrant davantage de bois, de pierre et d’ardoise dans la conception globale de leurs bureaux.  

Il ne s’agit pas seulement d’une question d’esthétique pour épater les visiteurs dans le hall d’entrée d’un immeuble. L’utilisation de matériaux naturels est de plus en plus liée à la prise en compte de considérations écologiques ou pour répondre à des objectifs de développement durable sur l’ensemble du lieu de travail, en utilisant, par exemple, des tables en bois pour les bureaux ou des tonnelles intérieures dans les zones de détente.

La société de télécommunications Moneypenny et les bureaux londoniens de la société de voyage de luxe Jacada Travel ont tous deux largement utilisé le bois dans leurs nouveaux lieux de travail.

« L’utilisation de matériaux naturels est souvent associée à la prise en compte d’objectifs de durabilité et au renforcement des valeurs de l’entreprise auprès des employés et des visiteurs », explique Gordon Byrne, responsable du design chez Tétris UK. « Nous voyons les entreprises devenir plus innovantes dans l’utilisation des matériaux et l’aménagement des lieux de travail, car elles cherchent à créer des espaces uniques qui reflètent leurs valeurs ».

 

Un environnement naturel pour booster les salariés

Il est prouvé que passer du temps dans la nature a un impact positif sur la santé et le bien-être, notamment en réduisant le niveau de stress et la pression artérielle, sans parler de l’effet psychologique.

« Et bien qu’il y ait une grande différence entre une promenade dans un parc par une journée ensoleillée et le travail dans un bureau avec des planchers en bois, l’intégration d’une lumière naturelle et d’une végétation abondante peut rendre l’environnement de travail plus agréable, ce qui favorise la productivité et le bien-être », explique Beth Ambrose, Directrice services RSE amont chez JLL.

« Comme de plus en plus d’entreprises donnent la priorité à la santé et au bien-être de leur personnel, un design biophile n’est plus un domaine de niche », explique-t-elle. « Des espaces légers, aérés, remplis de plantes et reposants figurent parmi les attributs les plus importants d’un bâtiment sain, et peuvent contribuer à atténuer le stress et le niveau d’anxiété des employés ».

En effet, des petits arbustes dans les salles de réunion aux jardinières suspendues dans les zones de détente, il est rare de trouver des bureaux modernes sans une certaine forme de verdure.

Les murs végétalisés, en particulier, sont un élément de plus en plus populaire sur le lieu de travail, notamment dans les nouveaux bureaux de JLL à Manchester. Au-delà de leur caractère esthétique, ces surfaces aident à maintenir une bonne qualité de l’air et à améliorer les taux d’humidité, note Beth Ambrose.

Ces éléments doivent néanmoins s’intégrer au design et l’ambiance générale du bureau.    

« Il est important d’adopter une approche intégrée et intelligemment conçue du bien-être », déclare Gordon Byrne.  » Lorsqu’une entreprise a simplement appliqué un vernis de façade en multipliant les gadgets ou en copiant ce qu’elle a vu ailleurs sans vraiment y réfléchir de manière globale, on s’en aperçoit immédiatement ».

Les murs et les plafonds végétaux sont un élément clé du bureau de Toyota Connected EU à Londres, conçu et construit par Tétris UK

 

Un investissement durable

Bien que de plus en plus d’entreprises désirent utiliser des matériaux naturels, le coût peut être un frein. Les murs végétaux, par exemple, nécessitent des travaux importants de plomberie pour permettre le drainage.

« Un mur végétal ajoute certainement du caractère à une pièce mais représente un investissement important. Lorsque les budgets sont sous pression, de tels éléments sont plus difficiles à mettre en œuvre à grande échelle ou de manière intégrée », explique Gordon Byrne.

 

Cependant, les matériaux naturels présentent un avantage de taille : leur durabilité, qui peut les différencier de produits moins chers pour les entreprises qui s’inscrivent dans une conception à long terme. De plus, comme le souligne Gordon Byrne : « Les avantages en termes de productivité, de santé et de bien-être des employés valent le coût supplémentaire et créeront un lieu de travail plus attrayant ».

 

Adopter un design plus naturel

La manière dont de nombreuses entreprises abordent l’aménagement de leur lieu de travail a considérablement changé ces dernières années. L’accent est mis sur des espaces flexibles et ouverts qui encouragent l’interaction. On prend davantage en compte les besoins et les préférences des employés. L’utilisation de matériaux naturels joue un rôle à cet égard.

« Les gens veulent des lieux de travail dynamiques avec lesquels ils se sentent connectés, mais ils veulent également des espaces de qualité pour faire leur travail », déclare Gordon Byrne. « On constate une approche plus organique de l’aménagement des zones d’accueil qui peuvent même être immergées dans la flore et la faune. C’est le cas de OakNorth Bank qui a ainsi installé de la mousse dans les structures de plafond « .

Plafonds en mousse à Oak North, conçus et construits par Tétris UK

Gordon Byrne estime que de plus en plus d’entreprises intégreront des éléments naturels sur le lieu de travail dans les années à venir, d’autant plus que les conséquences de la pandémie Covid-19 attirent davantage l’attention sur la santé et le bien-être, et sur la qualité de l’air en particulier.

« Les choses ont bien évolué depuis le simple remplacement de meubles en MDF par du contreplaqué », conclut Gordon Byrne. « Soutenu par l’attention accrue des entreprises sur la durabilité et le bien-être des employés, l’intérêt pour les matériaux naturels continuera de croître ».